INTERVIEW DE LE SQUALL

INTERVIEW DE LE SQUALL

Bonjour à tous !!!

 

Ayant été l’heureux gagnant du défi Clair/obscur l’année dernière, j’ai donc déjà fait l’objet d’une Interview pour l’occasion, interview que vous pouvez retrouver ici.

 

Etant nommé “membre à l’honneur” pour le mois de Juin, j’ai donc proposé au Staff MN de vous parler d’un de mes sujets photographiques préférés.

Il s’agit, comme vous vous en doutez déjà pour ceux qui me connaissent, de l’Empuse.

 

Mister Languedoc 01 950

 

Son nom est EMPUSA PENNATA, connue également sous le nom de “Diablotin” en raison de sa morphologie dans la première partie de sa vie :

 

Briller de mille feux 950

 

elle est présente surtout, sur le pourtour Méditerranéen mais la zone s’étend jusqu’au sud-ouest, cote atlantique, elle est également visible en Corse, au Portugal et en Espagne. 

 

 J’ai fait ma première rencontre il y a quelques années déjà mais le plaisir de croiser à nouveau son chemin reste toujours intact.

 Voici un de mes tout premier cliché : 

couché de soleil 950Cette photo représente parfaitement pour moi l’esprit qui habite cette créature.

Je leur trouve un coté presque “humain” !!! 

 

Bien que cousine de la Mante religieuse, elle est cependant bien différente sur plusieurs points.

 

* En premier, sa silhouette, l’Empuse à deux stades bien distincts dans sa vie.

 – Le Stade “Diablotin” dès sa naissance elle se présente sous une forme très particulière, dépourvue d’élytres ainsi que d’ailes, elle a la caractéristique d’avoir l’abdomen recourbé.

 

Séisme 950

 

– Ensuite après plusieurs mues, elle se métamorphosera en une majestueuse créature (capable enfin de voler) :

 

Mon rayon de soleil 950

 

Cet individu est à présent sexué et n’aura que pour seul objectif de trouver sa moitié afin d’assurer descendance.

 

Adultes, les individus se différencient très très facilement par la forme de leurs antennes.

A savoir, pectinées (en forme de peigne) pour le mâle :

Mister Languedoc 02 950 

et coniques pour la femelle :

Avec délicatesse 950

 

* En second, son cycle de vie qui commence par l’éclosion des oeufs dès la fin de l’été (les individus juvéniles passeront tout l’hiver à l’abris sous les roches) et se terminera en fin d’été suivant, quelques jours après la période d’accouplement pour le mâle ou de ponte pour la femelle.

 

Chaleur suave 950

 

Il est fascinant de voir oh combien ces capacités de mimétisme sont remarquables. Leur démarche est précise, leur vue perçante, nul insecte n’échappe à sa vigilance !!! elle est passée maitre dans la capture grâce à ses deux pattes antérieures aussi appelées “Ravisseuses” pour leurs aptitudes à ravir des proies :

 

Diablociraptor 950

 

Voila, j’espère que cette petite présentation succincte vous donnera, à votre tour, envie de découvrir cet insecte que vous retrouverez plus en détail lors de la parution d’une fiche sur le sujet que j’ai rédigé et qui sera prochainement posté sur MN (Fin de l’été).

 

Francois 1er priez pour nous 950 Position dite de “la Prière”

 

Merci de m’avoir lu, bisous à tous !!! amitiés,

 

Le Squall

 

et une petite dernière “just for Fun” :

 

Mister Languedoc 03 950

← EN TERRE CAMARGUAISE INTERVIEW DE BONACHERAJF →

About the author

Le Squall

9 Commentaires

  1. lebousou
    19 juin 2013 at 23 h 35 min

    normal que ca marche bien c’est le 180mm du bousou il est déjà super entrainé 🙂
    belle rétrospective lukeskywalker 😉


  2. bonachera jean françois
    20 juin 2013 at 14 h 44 min

    Ah la la…que c’est beau et instructif !!!!


  3. Thilidou
    20 juin 2013 at 15 h 22 min

    Merci Pascal pour cette bien belle histoire super bien mise en image ! A quand, l’interview de l’Empuse ? On aimerait avoir son avis … 😉 Bon, je confirme, il n’y en a pas au Canada !!! Heureux de t’avoir lu depuis si loin, je refile sur les traces du caribou bye bye à+ Thili


  4. Yann
    22 juin 2013 at 8 h 59 min

    Top Pascal ce topo Empuse diablotine! je me rappel en avoir déjà vu des toutes petites je croyais que c’était des baby menthalo!
    Des photos incroyables, pour des animaux tout aussi fascinant.
    Un Grand Photographe.

    Bises,


  5. david wolberg
    7 juillet 2013 at 13 h 54 min

    Beau sujet et bel insecte !
    Que dire d’autre…De sublimes photos de notre squall
    sans qui MN ne serait pas MN !


  6. Le Squall
    9 juillet 2013 at 11 h 39 min

    Merci à vous d’être passé laisser des commentaires très sympa à lire !!! 😉 @+


  7. ludo54
    5 août 2013 at 9 h 11 min

    Superbe article! Avec des photos hallucinantes!
    Déçu de ne pas pouvoir rencontrer cet insecte magnifique en lorraine! :-(!
    Merci pour la découverte et le partage!


  8. martineg
    6 août 2013 at 19 h 58 min

    c’est un superbe reportage que tu nous offres là je ne connaissais pas cet insecte je le trouve fascinant, merci de ce magnifique partage.


  9. JEAN-AIME
    29 mars 2017 at 19 h 09 min

    magnifique série et très instructif. la passion transcende l’article


Laisser un Commentaire